• J1. 8septembre : le grand départ, Moscou via Madrid

    Wouhou, c'est le grand départ ! et avec 24h à Madrid en prime !


    ça y est, c'est le grand jour, tellement grand que je vois pas vraiment tout, je réalise pas du tout, en gros je pars comme quand je pars un mois en vacances, sauf que cette fois je sais que j'ai pas droit à l'erreur sur ce que je laisse : la paperasse doit être au clair et doit s'autogérer pendant des mois, mes bagages seront tout ce que j'aurai pour autant de temps et surtout, je laisse ma famille (et les ami(e)s, oui, c'est sur je vous oublie pas...) avec qui j'ai plus que quelques minutes à passer. Levée 5h30. Départ 6h00. pap, mam et Nin' m'accompagnent à l'aéroport de Genève.

    aerport de Genève avec Mam et Nin'

    Comment on se sent dans un moment pareil? bah, hyper contente comme avant un départ en vacances sans trop réaliser que ça va être plus long que d'habitude. Derniers bisous, derniers calins, derniers conseils, saperlipopette, ils vont me manquer ceux-là... ! J'ai l'impression que j'ai gagné au loto, j'ai envie de rire, de crier, (de dormir, il est tôt quand même)... je n'en fait rien. Je suis trop nase et concentrée : je dois profiter jusqu'au bout de la famille. Jusqu'au moment fatidique des portails de sécurité, derniers coucous à travers la vitre... dernier appel du frangin dans la salle d'embarquement... 

     

    Les Alpes vues de l'avion pour Madrid

    ça y est. Je suis toute seule. Je suis sereine et hyper pressée de décoller, d'arriver à Madrid, à Moscou, bref j'ai pas l'impression d'être partie tant que... ah, ça y est, l'avion décolle, là c'est parti : wouhou !!!

    Je survole les Alpes, c'est super beau, le Mont Blanc est un des rares à dépasser des nuages, normal. C'est super beau mais... je m'endors (oui, c'est pas parce qu'on va faire le tour du monde qu'on devient quelqu'un qui se réveille avant 11h30 (attention les mauvaises langues, je vous entend dire 12h!)... Quand je me réveille, c'est l'Espagne en dessous !! 

     

    Arrivée à l'aéroport à 13h, je prend le bus pour le centre ville. Je m'arrête place des Cybelles, ouah c'est l'été ici, il fait 35° et ça tape sévère ! Cool. Je me ballade un peu, fais mes première photos de touriste (Aline dirait que je fais ma chinoise), et je m'étonne que ce soit si beau. En fait, Madrid c'est pas mal du tout! Et alors dans la série, "je suis dans un pays dont je parle pas la langue", le premier est l'Espagne ! (Pour ceux qui savent pas, je vais faire le tour du monde mais je parle qu'un peu anglais. Pas d'Espagnol, ni rien d'autre d'ailleurs, je suis pas barrée, je suis...  si je suis un peu barrée quand même) Ceci dit, c'est pas la langue la plus flippante : fruitos secos, qu'est ce que ça peut bien vouloir dire... ?  

     

     

    J1. 8septembre : le grand départ, Moscou via Madrid                                               J1. 8septembre : le grand départ, Moscou via MadridJ1. 8septembre : le grand départ, Moscou via Madrid  

      Et voilà, moi en touriste, vous n'échapperez pas à la, que dis-je LA photo débile à bout de bras, le gros plan de ma tronche avec monument derrière ! C'est la première d'une longue, longue serie... A droite, le mac do espagnol et plutôt joli.

     

     

    Après, je vais trouver un coin pour manger, oui je sais commencer par un mac do c'est nase mais j'avais besoin d'internet pour quelques renseignements madrilènes... et il est 15h, je commençais à avoir grand faim. Comme je n'ai que quelques heures devant moi pour découvrir Madrid, je m'adonne à mon activité préférée pour pouvoir en voir un max en peu de temps : le bus rouge !  C'est un truc à touriste, un truc de feignant, c'est cher, mais j'adore. L'audioguide m'explique tout sur la ville, je suis en haut du bus au soleil, c'est le top. Je reste dans le bus toute la fin de journée, c'est 24h illimité donc j'en profite. Alors oui, au bout d'un moment je tourne en rond mais c'est au cas où j'oublie pourquoi le roi Fernand à construit le joli monument...  Avant qu'il fasse nuit, je rentre à l'aéroport trouver un endroit où dormir, et demain... la Russie !!

     

    madrid

     

     

     

    J1. 8septembre : le grand départ, Moscou via Madrid

     

     

     

     

    J1. 8septembre : le grand départ, Moscou via Madrid

     

     

    Une nuit à l'aéroport

    Qu'est-ce que ça donne une nuit à l'aéroport (je précise qu'étant sortie de l'aéroport, je suis plus en transit vers les chaleureuses et douillettes portes d'embarquement) ? Déjà, faut trouver l'endroit où dormir. Je traverse les terminaux en long en large et en travers. 3 critères ; sécurité, possibilité de s'allonger, des prises. Après, je m'occupe : je vais dans la zone Wifi pour papoter avec le frangin, je vais manger à la cafèt', je regarde Madagascar (merci Vincent pour tous tes films!) que j'avais jamais vus, et je m'endors, parterre certes, mais avec mon duvet dans un petit coin tranquille. Je suis pas la seule, y a une vingtaine de personnes qui fait comme moi rien que dans le hall où je suis, mais mon petit coin à moi, il est bien. J'ai mon truc pour cacher la lumière sur les yeux, mes affaires sont au fond de mon duvet, du coup faut m'en sortir pour me voler quoi que ce soit... (cette technique pour bien dormir sans avoir peur de se faire voler ses affaires n'est pas adaptable aux gens de plus d'1m65, moi perso, je vais pas au bout de mon duvet alors...) A 2h, je me réveille, je suis un peu paumée, je sais plus trop où je suis, ce que je fais là. J'ai l'impression que je vais rentrée chez moi dans quelques heures, c'est bizarre comme sensation. Je me rendors une demi heure plus tard, heureusement parce que j'ai une migraine à faire tomber un canard. A 5h30, une agent de sécurité vient me réveiller, elle réveille tout le monde d'ailleurs, le dortoir improvisé redevient un hall d'aéroport... Moi, je vais me recoucher plus loin, j'ai plus la migraine et tout va bien, je fais (vraiment) de beaux rêves ...

     

    La chanson du jour  :  I like to move it (Reel 2 Real), entendue dans Madagascar, 

                                                                                      parce que je me suis endormie avec ça dans la tête ! 

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mademoiselle Lilly
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 20:00

    Le kifffffffffffff!!!!!!!!!!!!!!!!! je m'incline y a que toi pour avoir le courage de faire tout ça ma Barbara Gould.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :