• J207, 2 avril : arrivée au Chili !

    Et on est toujours le 2 avril ... 

     

    Oui, on est toujours le 2 avril parce qu'en traversant le Pacifique, on traverse la ligne qui fait que tu te dis "tiens on est le 3 avril, il est 1h du mat' " et 30s plus tard tu te dis "tiens, il est toujours 1h mais on est le 2" ... Donc non seulement j'ai plus mes 12 heures d'avance sur la France, mais en plus maintenant je vais avoir du retard ! Mais je le récupèrerai avant de rentrer !

     

    2 avril, arrivée au Chili !Au petit matin, le commandant de bord annonce notre arrivée prochaine, au hublot, ça y est, on voit la terre, et quelle terre!!!!! On a une méga vue sur la cordillière des Andes !! C'est magnifique!! J'essaie de pas penser à tout ce que je sais des crash d'avions dans ces montagnes, les heures dramatiques de l'aéropostale notamment et je me concentre sur cette arrivée en Amérique, comme Magellan et les méchants Pissaro et Cie qui sont arrivés par ce côté là... oh la la, j'y suis, ça y est !! A moi les bonnets péruviens et les flûtes de pan!! On descend doucement (là je suis pas bien du tout, les turbulences ne sont pas énormes mais suffisent à me donner un mal de crâne qui s'ajoute à mes oreilles en voie d'explosion !) ...

     

     

     

    2 avril, arrivée au Chili !

     

     

    Et puis on atterrit... : un pays de plus !!! Et un continent de plus, le dernier de mon tour du monde !! ça y est, je suis sur le chemin du retour puisque la Nouvelle Zélande était le point le plus éloigné de la France, je me rapproche à présent ! 

     

    A la descente de l'avion, la routine habituelle : immigration, bagages, sécurité, le tout en espagnol ! Quand on me dit mon premier Hola ! Je suis très fière de répondre et puis comme je sais dire que ça, les hola et les gracias, ça y va!!! Une fois sortie, je cherche un distributeur pour retirer de l'argent pour prendre le bus, je tourne pas mal, y en n'a pas beaucoup et l'aéroport et grand, finalement je demande au point d'information. Dans la queue, y a des français qui étaient à Auckland à l'enregistrement. Et puis je vais me renseigner pour les bus : c'est très simple, je peux payer dedans, ils m'amènent au centre ville et ça coûte 1300 pesos, soit 2€, cool, je reviens dans un pays ou les choses sont abordables !

    Dans le bus, je fais la connaissance de Tcha Tcha, une chinoise qui arrive aussi de Nouvelle Zélande. Elle s'inquiète un peu, "c'est le bon bus? comment s'avoir ou descendre?" Et dehors, "wouah, on dirait l'Inde !" Euh, non, l'Inde c'est pas ça du tout, mais je comprends ce qu'elle veut dire, le côté populaire des quartiers qu'on traverse n'a rien à voir avec le côté aseptisé de la Nouvelle Zélande ou de la Chine... Par contre, moi je trouve que ça ressemble à l'Europe, un peu comme dans les quartiers populaires du centre de Paris, ou de Madrid puisque tout est écrit en espagnol ! On regarde dehors, toutes excitées de se savoir enfin là! Elle a galéré pour son visa et on lui a bien fait peur avant de partir avec le coup de : "vous avez votre billet retour?" alors qu'elle a mis 2 mois à avoir son visa. Moi, ça m'a pris 2 secondes, le temps d'une signature et d'un tampon et je peux rester 3 mois ici!

     

     

    2 avril, arrivée au Chili !

     

     

     

    Quand on voit le nom de l'arrêt où on descend toutes les deux (comme la plupart des gens du bus) , on se dit au revoir. Pour moi maintenant, il s'agit de trouver un endroit où dormir (oui, dormir, je pense qu'à ça! Pour moi, il est 3h du mat' heure Néo-zélandaise, ici il est 12h!) armée de mon guide, je vais à la première adresse qui me parait bien, une auberge de jeunesse (AJ) pas chère, propre (selon le guide) et pas loin de l'arrêt. Dans la rue, y a plein de jeunes, euh, ils sont où les adultes, en exil et la ville appartient aux 15/25ans? Bizarre mais comme y a beaucoup de lycées et d'universités dans le coin, ça doit s'expliquer...

     

     

     

    2 avril, arrivée au Chili !

     

     

     

    Et puis... Bingo : en 10 mn, je suis à l'AJ et ils ont de la place! Le gars parle pas anglais donc je fais au plus simple, je prend une nuit et je reviendrai voir si je peux rester quelques jours de plus quand y aura une personne qui parle anglais... hi hi, les galères commencent !

     

     

    2 avril, arrivée au Chili !

     

    L'auberge est géniale, grande, propre, dans une spacieuse maison ancienne, des salons partout. La chambre est cool, 6 lits. Y a deux anglais, un australien, une fille bizarre qui parle pas et un monsieur d'environ 65/70 ans. Après un bon repas (mon dernier paquet de noodles de NZ), je fais pas long feu : je me couche, mais j'arrive pas à dormir donc je regarde un film. Puis de 15h à 18h, je dors! Après, un peu vaseuse, j'envoie quelques mails. Je suis vraiment claquée, je me recouche et me rendors de 20h à 23h et là ben... je suis plus fatiguée !!! Mais tout le monde dort dans la chambre donc je sors, j'ai la dalle et me fais un thé avec les cookies qui me restent de Nouvelle Zélande. Dans la cuisine y a un mec bourré qui allume le gaz, cherche une allumette, trouve un briquet, pose sa poêle sur le feu et cherche de l'huile, là, sa poêle vide commence à mal le vivre, y a de la fumée partout, je lui fait mine qu'il va foutre le feu à l'auberge s'il se bouge pas, il trouve du beurre. Moi, je me barre dans un salon tranquille avec mon thé. Je vais sur skype et termine les formalités de ma demande de réintégration au boulot en septembre. 

     

     

    A 3h/4h du mat', je retourne me coucher mais j'arrive pas à dormir, je regarde un film jusqu' 5h30 (Le Jour D'Après, ce qui ne s'invente pas quand on est encore au jour d'avant) et je m'endors que vers 7h...

     

     

     

    Je suis au Chili, je fais de beaux rêves...

     

     

     

    2 avril, arrivée au Chili !

     

     

     

     

     

     

    La rencontre du jour : Tcha Tcha

     

    La chanson du jour : J.Dassin, l'Amériqueu, l'Amériqueu, ... je l'ai !

     

     

     


  • Commentaires

    1
    albéricolette
    Dimanche 14 Avril 2013 à 10:06

    L'Amériqueueu... L'Amériqueu... tu veux la voir et tu la vois. Bravo Barbara.
    Nous on poursuit notre voyage par procuration et en chansons bien sûr : le 11 avril on était un peu vers chez toi... sur la scène de La Roche. On chantait pour l'ADMR  - "pour -Aider-Mémère" comme dit ton père - et la fantaisie a bien fonctionné. Comme toi, rien ne nous arrête (ou presque). Ce sera un sacré bon moment le jour où tu nous raconteras "pour de  vrai"...
    Et puisque "les voyages forment la jeunesse" (et déforment les valises),  tu dois être en super forme.
    C'est tout le bien qu'on te souhaite. Amitiés de  tous les "Faits-Divers" et bon vent.
    Colette

    2
    babsroundtheworld Profil de babsroundtheworld
    Samedi 8 Juin 2013 à 01:13

    Merci ! Et il parrait que vous continuez de faire un carton partout où vous chantez ! Félicitations à vous tous, pour le prochain concert, je serais là ! C'est vous qui me ferez voyager quand je serais rentrée !! Bisous !

    3
    Albéricolette
    Lundi 17 Juin 2013 à 11:06

    Ta première grass'mat' chez PapaMaman. Quel formidable atterrissage pour les tiens hier après-midi : "même si on n'a pas été fichu d'arriver à l'heure à l'arrivée à Genève" (dixit Brigitte...).

    BON RETOUR BARBARA  : 3 mots chargés de sens quand on sait que "ton retour" mérite, de la part de nous tous, au moins autant d'attention  et d'intuition que "ton départ"...

    Colette

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :