• J208, 3 avril : 1er jour à Santiago

    Santiaaaaaaaagooo !!

     

     

    A 10h, je me réveille, tout le monde parle fort ce matin! Moi je reste au lit jusqu'à 10h30, quand tout le monde est parti, je me lève et je vais direct  la réception : je sais toujours pas si je peux rester une ou deux nuits de plus, si c'est pas le cas, je dois partir à 11h max. Et bah, pas de bol, le gars, qui parle très bien anglais m'explique que non, tous les lits en dortoir sont plein. Je fais donc mon sac et je vais dans une autre auberge que j'avais repérée sur internet à 300m de là et bingo, y a de la place ! Mais que pour une nuit, je vais donc redevoir bouger demain matin, en fait le gars m'explique que ce WE y a un grand festival de musique et que tout est plein. Du coup, je vais sur internet et réserve pour demain soir histoire de pas me retrouver en rade! J'ai du bol, la troisième auberge de jeunesse du quartier a encore des places. Le festival attire du monde et je comprends pourquoi : Pearl Jam, franz ferdinand et plein plein d'autres dizaines de groupes sur 3 jours. C'est un festival qui existe qu'à San Francisco et Santiago.

     

     

    Pour le moment je monte dans ma chambre, cool, y a personne. C'est encore une chambre de 6 lits, mais que pour les filles cette fois (ça c'est cool parce que les mecs, bah ça ronfle plus!

    3 avril, J1 à Santiago

    Et ils ont du mal à chuchoter aussi... !!! (c'est pas du sexisme c'est un constat de 6 mois de voyage et de nuits en dortoir! Hi hi, mais souvent ils sont plus sociables par contre - oui, je dis un truc gentil sinon les gars vont arrêter de me lire!!- ) Et puis je cherche pas à comprendre, après un bon thé et la fin de mes cookies, je me couche et dors! Je dors 3h et me réveille à 17h mais c'est dur! J'essaie de pas me rendormir!

     

     

    J208, 3 avril : 1er jour à Santiago

     

     

    Je vais me balader dans la ville, je vadrouille, retire de l'argent, achète de quoi manger. Dans les rues, il y a du monde, ça circule mais rien d'oppressant comme dans beaucoup de capitales et grande  villes. Cette fois, y a pas que des jeunes, y a même plein d'adultes, c'est l'heure de pointe et tout le monde sort du boulot. Aucun sentiment d'insécurité, ça parait bête mais d'un pays à l'autre, on sait jamais comment on va se sentir dans les rues, et ça dépend évidement des quartiers où on se balade, comme partout. Et bah ici, ça va! Y a des vendeurs de "bouffe", de tissus, de babioles...partout dans les rues. Et puis ici, fini les grands blonds néo-zélandais, les gens sont pas très grands (je me trouve normale ici, c'est pour dire...!) et bruns, je peux me fondre dans la masse...  Je marche le long de l'Avenue O Higgins pendant 2 bonnes heures et je me fais surprendre par la nuit qui tombe vite. A 20h, il fait nuit, je rentre.

     

     

     

     

     

    J208, 3 avril : 1er jour à Santiago

     

     

     

    hablas espagnol ?

    alors mon espagnol est à l'image de mon chinois : je sais rien dire. Et puis autant l'anglais, j'en écoute par la musique et les films, autant ma culture espagnole ça ressemble plus à une pub pépito : ayayaï ! ouais, je fais l'accent mexicain à merveille mais je sais pas si gueuler Ariba aribaaaa ça se fait ... Sauf que quand même y a des mots qui me viennent, un dos tres, buenos dias, hasta luengo ... mais je sais pas toujours ce que ça veut dire. Donc, pour commencer, exercice du jour : caser No Entiendo, Hola et Gracias et demain, 3 de plus !

     

     

     

     

    En ville, y a de la musique un peu partout, là, un groupe de steel drum, génial.J208, 3 avril : 1er jour à Santiago  

      3 avril, J1 à Santiago 

     

     

     

    Je me lance donc ce soir et je mange la nourriture d'ici pour la première fois, et c'est juste méga-super-bon !! J'adoooore ce pays, ça y est, je suis fan ! Pour quelques pesos, ce qui pourrait être un hot dog devient un repas du tonnerre avec une tonne de tomates et plein d'avocat ! Après la NZ, enfin des "crudités" ! J'adoooooooore les tomates et jusque là, j'avais pas ma dose, je crois qu'ici, je vais compenser ! Je parle même pas de l'avocat !

      

     

     

     

    3 avril, J1 à SantiagoYa toujours personne dans la chambre, trop bien, je mange en regardant Narnia (tourné en Nouvelle Zélande, histoire de voir une dernière fois ses paysages) et je vais sur internet, je suis nase, j'ai zappé le décalage horaire et j'ai raté mes parents sur skype. En triant des photos je me bouge les fesses et prépare enfin une selection de quelques photos de Chine! C'est long parce que j'ai en moyenne 100 photos par jour (après un vrai tri!!) pendant 30 jours! Je commence à fatiguer mais j'attend minuit (mon minuit parce que je suis larguée dans les heures, mon corps est à l'heure néo-zélandaise, ma tête à l'heure chilienne et du coup, l'heure française devient compliquée parce que histoire de compliquer les choses, ça vient de passer à l'heure d'été et le Chili aussi !), donc je disais j'attends minuit pour envoyer un mail à mon popa pour son anniversaire !!!!  Et puis je vais me coucher, je regarde un film parce que, évidemment, maintenant, je suis plus fatiguée ! Mais je fini par m'endormir... vers 6h...

     

     

    3 avril, J1 à Santiago 

     

    La rencontre de jour : le gars de l'AJ de ce soir, il parle anglais comme je parle espagnol pourtant on s'en est sorti, j'ai pu réserver pour une nuit mais c'était bien marrant !

     

    La chanson du jour : Santiaaaaanooo ! (oui je sais c'est Santiago que chante H.Aufray mais moi, j'ai l'air dans la tête avec Santiaaaano !)

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :