• J212, 7 avril : retour sur Santiago

    Une (demi) journée au musée

     

     Aujourd'hui, je retourne sur Santiago, d'où part la route vers le nord du pays et ville que je n'ai pas encore fini de visiter, le festival de musique qui remplissait tous le hôtels, AJ et camping de la région fini ce soir, donc j'y retourne. 

    Je dois quitter la chambre à 12h, du coup, je pars direct au terminal des bus pour rentrer sur Santiago. Je sais pas à quelle heure y a un bus mais y en a beaucoup, au pire, j'attendrais. Je refais donc le trajet d'avant hier en sens inverse, en prenant une rue parallèle (parce que l'Avenue Brazil je la connais!). Je mets 3/4 d'heures. J'arrive au terminal des bus : Bingo! y en a un dans une demi heure, j'ai même le temps d'aller manger ! J'achète un truc à l'avocat et à la tomate, original hein ?!? J'aime bien acheter dans les "snacks", en général, les gens mangent, regardent la tv, et papotent, c'est vivant et c'est drôle de voir comme les chiliens sont expressifs, j'ai l'impression de comprendre de quoi ils parlent.

    Je me pose tranquillou pour manger mon truc au soleil, il y a une grande place à côté du terminal. 

     

     

    J212, 7 avril : retour sur Santiago

     

      

     

              J212, 7 avril : retour sur Santiago                            J212, 7 avril : retour sur Santiago                       J212, 7 avril : retour sur Santiago

    La place d'Italie (on aurait deviné)                                     le congrès        la brocante du dimanche qui rempli les rues de la ville basse

     

     

    Mon bus est à l'heure. Il y a des français derrière moi. Je regarde défiler les paysages, d'abord des drôles de forêts, puis des plaines, qui deviennent de plus en plus désertiques, puis des collines : en s'approchant de Santiago, on s'approche de la cordillière des Andes...

     

     

                J212, 7 avril : retour sur Santiago              J212, 7 avril : retour sur Santiago               J212, 7 avril : retour sur Santiago 

     

     

    Arrivée à Santiago, je maîtrise les lieux : métro, AJ. Cette fois c'est Caroline, l'autre française qui bosse là avec Agnès, qui m'accueille, y a un bug internet , elle sait pas où est mon lit, mais c'est pas grave, je traîne pas parce que je veux aller au Musée des Arts Précolombiens, il est très réputé, et ça doit être super intéressant et super beau, un des plus beaux (si ce n'est LE plus beau) du Chili. En plus, c'est gratuit le dimanche. Mais là, je suis dég, Caroline m'apprend qu'il est fermé pour 2 mois, le temps de rénover... je suis vraiment dég... le Mausolée de Lénine à Moscou, Le Palais Royal de Phnom Penh...chaque visite qui tue, je peux pas? Ah bah 

    J212, 7 avril : retour sur Santiago

    bien! Bah tant pis, à la place, je vais au Musée Nationale d'Histoire que j'avais prévu de voir demain, je gagne une journée... 

    Le musée est super, ludique, clair et même si je comprends pas l'espagnol, l'Histoire du Chili est pas hyper compliquée et j'en sais assez pour savoir de quoi parle les panneaux explicatifs. il retrace bien l'Histoire du pays.

     

     

     

    LES PREMIERS INDIENS 

    J212, 7 avril : retour sur SantiagoLes premiers hommes à habiter au Chili seraient des asiatiques passés par le détroit de Béring alors franchissable à pied, il y a environ 15 000 ans. Mais certains scientifiques pensent que des peuples plus anciens sont venus il y a environ 30 000 ans, mais sans laisser de descendants.

     

    J212, 7 avril : retour sur Santiago

    Ces peuples asiatiques se sont ensuite répartis sur le territoire américain du nord au sud, on les appellera ensuite indiens (merci Christophe C. -suite à cette bourde, il tient surement à garder l'anonymat-). Il s'agit des Aymaras, des Changos, des Atacamenos, des Chinchirros et plein d'autres dans le nord et des Huilliches, des Onas, des Mapuches et d'autres dans le sud.

     

    Les plus connus sont les Mapuches, parce que non seulement ils étaient nombreux et avaient un vaste territoire, mais surtout, ils sont les seuls à avoir résisté aux incas, puis aux espagnols. Trop forts ces mapuches.         ceci est un mapuche

     en vrai, ils avaient des têtes et deux jambes, mais avec l'âge ...

     

     

    J212, 7 avril : retour sur Santiago  je passe devant l'ex-congrès (maintenant à Valparaiso, histoire de décentraliser)

     

     

    Je rentre ensuite à l'AJ et je découvre ma chambre : suite à des bug, y a plus de place dans les dortoirs de 6 (les moins chers) donc pour le même prix, je suis dans un dortoir de 3 et y a qu'une personne ce soir. Cette personne c'est Walter, un drôle d'Argentin qui est venu pour le festival, il rentre vers minuit donc je suis tranquille dans ma chambre ce soir. Quand il rentre, il se couche direct (et il ronfle aussi direct!!!) et je le vois plus puisqu'il n'est plus là le lendemain quand je me réveille (à 12h!).

     

     

     

    J212, 7 avril : retour sur Santiago

     

     

     

    La rencontre du jour : walter, qui rentre en ayant perdu sa clé, fait des aller-retour, brasse et parle anglais comme je parle espagnol! Mais on arrive à communiquer, il est étudiant à Buenos Aires et voyage pas des masses, par contre il brasse ! En tout cas il m'a bien fait rire.

     

    La chanson du jour : la vie simplement de M. Miro, que je découvre en redécouvrant les connections internet qui marchent !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :