• J23. 30 septembre, rando cheval au White Lake

    Aujourd'hui, j'ai fait du cheval en Mongolie, et vous ?

     

     

     J23. 30 septembreCe matin, une fois de plus c'est le "breakfast !!!" qui me réveille, il est 10h et notre guide nous amène le ptit dej direct dans la ger, trop la classe! Cette nuit j'ai mal dormi, il a fait un peu froid et j'avais la lune dans la tronche (par le "trou" en haut du toit). Mais c'est pas grave, il est tard, évidemment tous les autres sont réveillés depuis un petit bout de temps, mais moi, j'émerge tout doucement, et un petit thé pour commencer avec des espèces de tartines de pain perdu version mongole (je soupçonne des trucs salés dedans) c'est pas mal. Et puis pour faire office de coq, le matin, c'est un cheval qui hennit... sympa, ça donne le ton de la journée ... mais dabord, il faut aller aux "toilettes" (un trou avec 4 planches et un toit), je sors et ... oh put#@* , c'est super beau !!! Le lac est immense, y a un super ciel tout bleu, J23. 30 septembrede petites montagnes derrière nous... Et puis, au moment de rerentrer dans la Ger, y a un troupeau de yaks qui déboule, calmement mais surement et passe devant le campement. Les chevaux bronchent pas, les chiens non plus. Une fois les yaks éloignés, c'est un troupeau de moutons et de chêvres (et pas un petit troupeau, un grand, un très grand !!! ) qui cette fois traverse carrément le campement, passant devant notre porte, tranquille...

     

     

     

    J23. 30 septembre

     

     

     

    A 11h, c'est parti, on va faire du cheval. Non, c'est pas une blague. Je vais aller, moi, me ballader toute la journée à cheval et en plus c'est moi qui l'ai voulu ( c'est la première fois que je fais du cheval sans être payée !), ce qui est très con vu que j'ai aucune confiance en ces bêtes là et que j'ai peur de tomber, de me blesser ... !). Ce qui est bien c'est que je suis pas la seule à pas maitriser, on est tous dans ce cas là. Les autres semblent même un peu appréhender la journée. 

     

    Alors c'est parti et très vite je me rends compte que je suis juste en train de faire un truc exrtaordinaire : il fait beau, je fais du cheval en Mongolie, le lac d'un côté, les montagnes de l'autre... tout est calme, tout est grand... Je profite du paysage, tant que je peux ... parce que, le lac d'un côté et la montagne de l'autre, c'est bien joli (et même magnifique!) mais ça nous fait pas un chemin tout ça !!! Alors on est en pente, en biais, on monte et on descend, en plus je trouve ça super raide !! Y a pas de chemin ? on peut pas faire du plat d'abord ? Euh, pourquoi il fait ça mon cheval ? (ouais, il faisait des trucs bizarres, genre prendre le chemin le plus compliqué pour doubler les autres, s'arrêter d'un seul coup ... ) Non cheval, fait pas ça s'il te plait, ça fout un petit peu la trouille, ... tout ça c'est dans ma tête (et pis des fois ça sort tout fort), faut pas lui montrer qu'on a peur ? Pas de problème, je souris et lui parle gentiment et surement. 

     

     

     

     

    J23. 30 septembre

    N'ai-je pas l'air heureux finalement sur mon fidèle destrier ?

     

     

    Quand on veut trotter, il faut faire "tchou tchou" (pas comme une locomotive, plus sec comme son). Moi, je dis jamais tchou tchou, je veux pas aller plus viiiiiiiiiite, (ça c'est ce qui se passe dans ma tête quand je pense à un truc et soudain, il accelère) eh, c'est pas pour toi le tchou tchou qu'on entend ! pas toi! arrête toi, doucement ... !!!

     

     

     

                             J23. 30 septembre                              J23. 30 septembre

    On longe d'abord le lac, puis, on passe un col et là, c'est magnifique, presque lunaire : la roche volcanique fait une grande étendue noir parsemée de sapins. Au loin, le volcan Korgöo. On s'arrète à un moment pour aller voir des grottes : la grotte du chien jaune et la grotte de glace. On reprend la route. Mon cheval veut toujours être devant, il se laisse pas doubler, quitte à accélérer sans que je lui demande rien !!! Et puis, une fois n'est pas coutume, maintenant qu'il y a un chemin, pourquoi le prendre si on peut rester à côté, là où c'est en pente avec des trous et des cailloux partout ?!?

     

      

     

                         J23. 30 septembre                                           J23. 30 septembre                                   J23. 30 septembre

    Barbara en balade sur la roche volcanique,   Barbara va dans la grotte de glace,    La grotte de glace elle-même

     

    J23. 30 septembre 

     

     

     

     

      "Evitez de marcher sur la glace, faites attention, c'est pas solide" répète Ulzi,                                         moi ?  Marcher sur la glace même si c'est con ? Nooooooon ! (oups, y aurait des preuves qu'il y a pas que là que j'ai fait ça !) Ouais, mais c'est trop marrant !! Mais je suis toujours prudente ...

     

     

     

                        J23. 30 septembre                                     J23. 30 septembre

       Les chevaux sont à la famille qui nous reçoit, le fils nous accompagne, casquette des bulls sur la tête, normal...   

           

     

         

     

    J23. 30 septembre

     

     On s'arrête pour manger. Au milieu de la nature, un décor irréel, les chevaux à côté, on pic nic au soleil. On repart, notre but : le volcan. On traverse la plaine volcanique, décor irréel. 

     

    J23. 30 septembreArrivés au volcan, on grimpe et là on a la vue de tout le chemin parcouru depuis ce matin, avec le cratère d'un côté, la vue de l'autre... Je resterais là des heures, j'en ai vus des paysages, des photos de paysages, mais là, ce que je vois ressemble à rien de connu... Les sapins sont orange, le sol est noir. On voit le lac au loin. Quelques montagnes autour. La mongolie n'est pas que verte, elle n'est pas que plaine et steppe.

     Une pensée pour le frangin, chouettes ciel et volcan, tu aurais fait de super photos... Et puis il y a cette espèce de belette/écureil, tout petit tout long, et surtout hyper rapide, qui court et fait des bonds. On le voit courir de loin sans pouvoir s'approcher. ça a l'air trop mignon !!!

     

     

     

    J23. 30 septembre

     Charlotte et moi

     

     

     



    J23. 30 septembre

     

     

     

    On redescend, le rêve continue, cette fois il y a du vent et des nuages. Et puis mon cheval, il arrête pas de courrir !!! Mais euh , pourquoi !?!  Du coup, les autres le suivent et lui comme tout le monde semble cautionner, il continue ! Mais moi j'aime pas ! j'ai mal aux fesses ! Ben ouais, ça fait super mal !!! Il faut le dire, quand tu fais du cheval mais que tu sais pas en faire, il faut choisir entre 1. rester debout et avoir mal aux jambes, mais là faut des jambes de musclor et 2. rester assise et avoir mal aux fesses. Alors oui, faudrait monter et descendre, mais c'est pire : t'as mal partout !! Moi, je reste assise. Aïe. Aïe. Aïe. Le retour se passe comme ça , quand il marche, je regarde le paysage, profite à fond, ce moment est juste parfait. Quand il se remet à courir, "doucement... doucement .. slowly ... " (ouais, je pense que mon cheval est trilingue, il comprend quelque soit la langue).

     

    Des fois, mon cheval est con. Oui, c'est un pléonasme mais je le précise parce que si le chemin devient compliqué et étroit, non seulement il s'arrête d'un coup, ce qui sert à rien, mais en plus il attend que les autres s'engouffrent pour y aller !! Carambollage. Résultat, c'est dix fois plus compliqué que s'il y avait été tout seul ! Mais c'est vrai qu'en plus d'être un cheval (et donc pas malin malin), c'est un cheval mongol. Et le mien cumule, il est blond. Pas blond genre jolly jumper, blond genre le blond platine.  Je suis pas dans la m... (petite pensée pour Caro et Laeticia mais aussi Mado, qui , chacune de leur côté, ne cautionneront absolument pas ce paragraphe!) Ceci dit, j'ai trouvé plus con que mon cheval : un autre cheval (oui, y a pas plus con ...), celui d'Elodie, Goulaf, l'affamé mais aussi nerveux et terrifié et du genre à partir au galop ... euh, éloignons nous ...

     

    J23. 30 septembreQuand on arrive au campement, on est épuisé, on a mal aux jambes (ça fait plein de crampes de partout ce truc!) et on court se réfugier dans notre ger, un bon feu et un bon thé ...    Aujourd'hui, c'était la journée des animaux, en plus de faire du cheval, j'ai vu des yaks pour la première fois. Des petits belots le matin pour penser à mam, des petits rongeurs pour penser à Nin. Des zozios pour Laurence. Pap et Ju, vous auriez aimé les chevaux ... pas trop cuits ! 

    J23. 30 septembreEvidemment dans un décor aussi grandiose, le coucher de soleil ne peut être que magnifique. Lac, Ger, Montagnes, Troupeaux, Collines, nuages ... tout change de couleur toutes les deux minutes. Le soleil disparait derrière la montagne... La nuit tombe vite. Notre guide nous amène le repas tout prêt, bien au chaud dans notre ger. Soirée tranquille. Bonne nuit.

      

     

     

    J23. 30 septembre

     

     

    La chanson du jour :    

     

    La rencontre du jour : débilos, mon cheval ! Rencontre oh combien émouvante. Il aurait aussi pu s'appeler crétinus, mais débilos lui allait si bien ...

     

     

     


  • Commentaires

    1
    tonfan
    Jeudi 22 Novembre 2012 à 20:24

    Bon c'est bien, continues...surtout à marcher sur de la glace! Elles sont sèches maintenant tes pompes?  C'est qui "débilos", le cheval?  Ton fan qui veille.  Bisous Tonfan

    2
    Tonton Bernard.
    Vendredi 23 Novembre 2012 à 19:01

    Oui bon la Mongolie, j'adoooore ... mais on a pas que ça à faire nous ! Et la Chine, et le Viêt nam ... C'est quand même pas dure de faire la touriste ! Non ?

    Une énorme bise, on attend la suite avec impatience.

    Ton Tonton Taquin.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :