• J3. 10 Septembre, premier jour à Moscou

    Premier jour à Moscou, en quète de mon billet pour le transsibérien !

    ça y est, après une bonne grasse mat' bien méritée dans un vrai lit, je vais enfin voir Moscou. Aujourd'hui un seul objectif : mon billet de transsibérien. Donc direction la gare Yaroslavsky. Dans le métro, je fais l'expérience de l'alphabet cyrillique dans toute sa splendeur, ainsi que celle du métro moscovite. ça roule, mon plan du métro dans une main, mon guide de la Russie dans l'autre, j'ai peut être l'air d'une touriste mais je me débrouille ! Y a même une russe qui me demande son chemin, enfin je pense qu'elle m'a demandé ça, j'ai pas compris... 


    J3 PREMIER JOUR A MOSCOU TRANSSIB 

                                                                       Quartier de la gare, ça va, c'est pas dégueu.


    Arrivée à la gare, je dis mes premiers mot en russe !! Enfin, c'est pas les premiers que j'ai dit puisqu'hier j'ai tenté des "où est le train pour Moscou" mais je suis pas sure que ça voulais dire quelque chose vu qu'on m'a regardé bizarrement. Et bien là, ça y est, j'ai demandé combien ça coûtait et la dame m'a répondu sans me faire répéter. skol ka sto it , première fois que je me fais comprendre ! là l'accent je le tiens ! Et puis voilà le moment tant attendu (depuis des mois que je rêve du transsibérien), elle me tend mon beau ticket, je pars jeudi traverser la Russie pendant 4 jours et 4 nuits. Jeudi, c'est mon anniversaire, c'est klougg.


    J3 PREMIER JOUR A MOSCOU TRANSSIBUne fois mon billet en poche, je vais me ballader dans le quartier de Kievskaya. Joli quartier avec toujours autant de monde que partout. Y a un immense centre commercial à 8 double niveaux, avec à la fois des magasins de luxe (français) et du "pas luxe du tout". C'est un peu à l'image des russes dans la rue. On voit plein de "très riches", dames en manteau de fourures, sac de luxe et démarche de Castafiore, et plein gens visilement très pauvres. Toutes les classes sociales sont représentées dans chaque mêtres carrés, avec vraiment des extrêmes. Et aucun regard en coin où méprisant... De toutes façons, les russes font tous la tronche et ne se regardent pas. Mais ça donne vraiment un sentiment de sécurité parce que tout est silencieux, calme et chacun fait sa vie. Pas de sentiment de peur ou de dégout, en même temps, les gens sont pas hyper expressif ! Même les gens complétement bourrés qui "chantent" et "dansent" ne font pas détourner le regard des gens ... (j'en profite pour confirmer le goût prononcé des russes pour la Vodka, mais tout va bien, ils ont l'alcool joyeux).

     

    En fin d'après-m , je mange en ville en bouquinant et je rentre à l'Auberge.Ma première journée à Moscou est terminée et je pense qu'à une chose : demain le Kremlin et surtout la place rouge avec la Cathédrale Basile Le Bienheureux, qui fait parti de ma liste des "trucs à faire dans le monde" et qui a donc motivé mon séjour à Moscou.


          Le Métro moscovite, l'alphabet cyrillique et moi

    3. Premier jour à Moscou : en quète du billet pour le transsibérien


     Ma première méthode pour prendre le métro a consisté à demander aux gens où je devais aller en montrant sur mon plan mon arrêt. Si elle était rapide et pratique, cette méthode a vite montré ses limites : les gens t'indiquant une direction au pif, ça te donne une chance sur deux de te planter, donc 2ème méthode: essayer de comprendre et de me débrouiller toute seule ! Et là, mon alphabet cyrillique tel que je l'avais appris m'a bien fait galèrer : oui, un petit pont est un P et s'il y a un crochet c'est un L , sauf que quand ils se mettent à faire des ornements à leurs lettres, ils m'aident pas trop les russes là !
      Finalement, à m'arracher les yeux, je commence à maîtriser. Vous vous souvenez quand vous aviez 6 ans, que vous appreniez à lire et qu'à chaque enseigne que vous déchiffriez vous vous réjouissiez ? et bah là pareil pour moi, j'ai déchiffré le mot dauphin en russe  sur une pub pour un aquarium et j'étais très fière de moi (pour votre culture, c'est "delbfin" j'ai su que ça voulait dire dauphin parce qu'il y en avait un de dessiné sur l'affiche, trop forte).
      Pour en revenir au métro, à arpenter les longs "couloirs" , j'ai finalement compris comment ça marchait, en fait c'est plutôt bien fichu tout ça, c'est immense, une vraie ville sous la ville, d'autant plus que c'est super beau, chaque station ressemble à un palais, marbres, lustres, vitraux, fresques... y a du monde mais c'est tellement spacieux que ça gène pas.
      Bref, le métro moscovite c'est cool. (amis parisiens, ici y a plus de monde -7 millions de personnes transportés par jour, après Tokyo, c'est le plus fréquenté du monde- , plus de stations, plus d'arrêts, plus de rames et pourtant c'est plus sympa! venez pas, vous seriez jaloux...)




    J3. 10 Septembre, premier jour à Moscou !Théatre en face de la gare Yaroslavsky. La gare aussi est belle mais en traveaux donc ça rend pas vraiment (c'est celle en photo à côté de l'article sur mon billet transsibérien).




    Station de métro Komsomolskaya         


                                                                                                            Une station de Métro lambada   ,
                                                      elles sont toutes avec une architecture aussi belle et... discrète 


    Station de Métro Kievskaya

     


        Station Kievskaya




     

     Dans le quartier de Kievskaya, de chaque côté de l'avenue, des grattes-ciel. D'un côté, ceux du quartiers des affaires, très modernes, de l'autre l'une des "Sept soeurs de Moscou" dans le style stalinien. Pour fêter les 800 ans de Moscou, Staline avait voulu faire construire dans les années cinquantes, 8 grattes ciels. Seulement 7 ont été fait. Moi qui adore les grattes ciels newyorkais des années 30, j'en trouve à Moscou, trop bien. On les voit de super loin. Il y en avait aussi un vers la gare Yaroslavsky (voir photo plus haut). Je prends les photos vite fait, parce que je suis quand même en traine de traverser la route, que dis-je c'est une avenue, un boulevard ! Mais heureusement, le décompte du feu vert se met à clignoter et à hurler (en russe bip bip bip se dit tut tut tut mais je comprend quand même que je dois me dépêcher) quand il me reste plus que 5 secondes sur les 30 qu'on a pour traverser ...

     

     

         mon billet pour le transsibérien
    J3 PREMIER JOUR A MOSCOU TRANSSIB
     
    tout le monde vous le dira, demander un renseignement, acheter quelque chose, poser une question, tout cela relève du défi en Russie puisque les russes ne parlent pas d'autres langues. Ajoutez à ça le nombre de russes, leur culture de la file d'attente et leur difficulté à se prendre la tête pour vous aider, ça vous donne une idée de comment se passe l'achat d'un billet de train en Russie. Comme les  panneaux sont impossibles à lire (bah oui, même maintenant que j'ai déchiffré les mystères de l'alphabet, je parle toujours pas russe et ça ne m'aide qu'à déchiffrer les noms propres ou les mots qui sont très proches du français ou de l'anglais (Delbfin par exemple!) mais ça m'aide pas pour distinguer la queue региональные поезда et la queue поезда наброски et encore moins toutes les autres, je fais au pif la queue poyézda nabroski (le 2e en alphabet "normal"). Et là, la chance que ce soit la bonne queue étant très réduite, les occidentaux font environ 3 fois la queue pour tomber sur le bon guichet et passer une heure à essayer d'expliquer le billet qu'ils veulent. Et bah pour moi, la première était la bonne !! A l'auberge de Jeunesse on avait décortiqué les départs donc je savez que le train parfait existait (départ jeudi après midi, mais pas trop tard, pas trop cher et avec de la place!) et le gars m'avait tout écrit en russe, j'avais plus qu'à donner mon papier et espérer que ça soit le prix qu'on avait vu, c'était le cas, en 2 minute l'affaire était réglée.



    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -   



    La chanson du jour :   


    La rencontre du jour : Katia, une hollandaise très sympa qui dort dans la même chambre que moi, ça fait une semaine qu'elle est à Moscou en vacances. 




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :