• J6. 13 Septembre, départ du transsibérien


    Et c'est parti pour 4 jours de train à travers la Russie ! Une première journée bien remplie ...


    J6. 13 Septembre, départ du transsibérien

    J6. 13 Septembre, départ du transsibérienJ6. 13 Septembre, départ du transsibérien


     Au revoir mon auberge ...                              Au revoir mon quartier ...                                        Au revoir  Moscou !


     

    Ce matin, je me lève toute contente, je vais enfin prendre le transsibérien ! Après une dernière bonne douche à l'Auberge de Jeunesse, c'est parti pour la gare vers 10h30. Arrivée là-bas, je cherche d'où peut bien partir mon train parce que bien évidemment, y a des tonnes de quais, certains directement accessibles depuis la rue, d'autres depuis la gare. Mais ça va, assez rapidemment, je trouve un panneau des départs, repère mon numéro de train et l'horaire, donc ce sera pas bien loin, j'ai le temps d'aller faire mes courses, le train part dans une heure et demi, le quai n'est pas encore affiché. Le supermarché à côté de la gare me permet d'acheter mes provisions pour les 4 jours à venir : nouilles, boissons, nouilles, yaourts, nouilles, thé, nouilles, lingettes... Oui, plein de nouilles, des noodles exactement, à la chinoise, parce que dans le train y a pas de quoi cuisiner mais y a de l'eau chaude à volonté donc on verse l'eau dans la boiboite et ça fait un beau plat de nouilles en 1mn chrono  !


    J6. 13 Septembre, départ du transsibérien

    Tout ça acheté, je vais m'acheter mon dernier repas sans nouille de la semaine dans un kiosque devant la gare et j'envoie un sms à mes parents (le premier et le dernier de la Russie) : "vous pouvez me téléphoner sur mon portable 1mn". Du coup avant mon départ, j'ai droit à un "bon anniversaire" de mes parents et de les entendre pour leur faire un gros bisous !!! Cette journée et vraiment trooooop bien ! 

    J6. départ du transsibérien

    Et puis d'un coup, tout le monde bouge autour de moi : ils ont affiché le quai du train, une bonne foule se presse dans sa direction, je laisse passer les pressés, il est 12h20, le train part dans 40mn. Puis je me dirige aussi vers mon wagon. La prodovnidsa (hôtesse de wagon) vérifie mon passeport, mon billet de train et je rentre.


     

    J6. 13 Septembre, départ du transsibérien

    Wagon n°6 , c'est le mien, ma maison pour quelques jours ...

     

     

     

    J6. 13 Septembre, départ du transsibérien

    Première impression : ah ouais, c'est petit. C'est "compartimenté" (pas de compartiments, juste une petite séparation entre les lits de gauche) par 4 banquettes (deux en bas deux en haut) sur la gauche et deux autres le long du couloir sur la droite, et ce une dizaine de fois. Avec tout plein de gens qui bougent de partout avec des gros sacs, faut jouer des coudes pour arriver jusqu'à sa place. Ma place, parlons-en. ça fait quelques jours que je me demande si je vais être en haut ou en bas (ça a son importance puisque celui du bas "reçoit" celui du haut sur sa banquette et celui du haut à plus d'intimité quand même et ça c'est vachement bien dans un train pendant 4 jours!) et si je vais être dans le bon sens (celui dans lequel roule le train), ben oui, j'adore le train ça c'est sur, mais ça change pas que je suis malade si je suis pas dans le bon sens !!! (moi, je fais le tour du monde toute seule genre grande baroudeuse mais en vrai je suis une petite nature ! ) alors comme ça commençait à me faire souci tout ça, je me suis préparée psychologiquement et je me suis auto-convaincue qu'avec ma chance je serais en bas et à l'envers. J'ai bien fait. 

     

    Deux dames et un monsieur sont en train de finir de s'installer, eux, je sens que je vais passer un bon moment avec. Ils m'aident à mettre mon sac en hauteur et voient vite que je comprends pas un mot de ce qu'ils me disent. Ils ont pas l'air de se connaitre. La vieille dame est au dessus de moi et s'asseoit donc en toute logique sur ma couchette à côté de moi. Elle parle beaucoup, à tout le monde et très fort. J'ai l'impression que les gens la prenne pour une folle. Moi aussi ("moi aussi je la prends pour une folle", pas "moi aussi ils me prennent pour une folle"). L'autre dame d'une cinquantaine d'années est en face de moi. Une jeune arrive, une russe discrète et pas très souriante, elle s'installe sur la 2ème couchette du haut. Le monsieur est sur la couchette le long du couloir.

    Arrive ensuite un espèce de militaire avec un sac énorme, un bidon d'eau et des grands bouts de bois accrochés. Il s'installe au dessus du monsieur. Voilà, notre fine équipe est au complet. Eux se disent bonjour et font connaissance, moi je fais juste mine de pas comprendre quand ils me parlent. Mine de pas comprendre, ça donne une espèce de grimace souriante et un "speak english?" pas très convainquant. Je leur montre la France sur une petite carte du monde qu'il y a dans mon guide. Le militaire me dit trois mots de français : "aah, Fronce, éléphant" , tout content de savoir parler français, wouhou, on va pouvoir communiquer (j'ai une petite envie de lui répondre "barbecue" mais le simple fait d'avoir dit éléphant le fait marrer, moi aussi). Je viens de me faire un pote. Après ils font connaissance en russe donc je suis pas tout, je suis même que dalle mais je souris.

    Le train part : il faut que je regarde dehors ou je vais être malade. La dame en face me propose de la vodka, je décline l'offre, les autres aussi alors elle trinque toute seule. Avant de mettre mes écouteurs qui veulent dire, "j'écoute ma musique me parlez pas", je leur montre que je suis pas une autiste en leur expliquant  (montrant) que je vais jusqu'à Irkoutsk et en leur demandant (signant) où ils vont. La vieille dame descend à Tchita, après Irkoutsk, elle sera donc tout le temps avec moi. Les autres descendent à Perm, demain après midi. 

    Je roupille un bon moment. Mes nouveaux colocs s'occupent, chacun fait sa vie, ils ont compris que me parler serait compliqué mais ils me regardent un peu bizarrement des fois, genre bête de foire (elle s'est paumée ou quoi la ptite française dans un train russe?). 

      

                                                  J6. 13 Septembre, départ du transsibérien

                                                                                                                     Gare de Yaroslav

     

    J6. 13 Septembre, départ du transsibérienPremier arrêt au bout de 4h (il est vers les 17h30) à la gare de Iaroslav, je descends me dégourdir les jambes, mes colocs aussi, là je prends des photos (et je pense qu'une fois de plus on me prend pour une folle). J'ai mon guide à la main, en plus de l'appareil, il manque plus que touriste écrit sur mon front et c'est la totale. Et bah tant mieux, parce que ça attire l'attention : une russe anglophone remarque mon guide en français, elle est avec deux belges, halleluyah, des francophones qui en plus, on l'air super sympa. Ils s'appellent Elodie et Bruno mais pas le temps de faire connaissance, le coloc militaire m'empoigne par le bras, le train va démarrer. Il faut vite monter (en même temps j'allais pas rester toute seule sur le quai, mais merci pour la clé de bras!) au final, je suis surveillée et mes colocs prennent déjà grand soin de moi - à leur manière, un peu brutale! - mais c'est sympa !

     

     

    J6. 13 Septembre, départ du transsibérienJ6. 13 Septembre, départ du transsibérienJ6. 13 Septembre, départ du transsibérien  

    Quais de la gare de Yaroslav, sans faire attention, je prends en photo les deux énergumènes belges avec qui je ferai un bout de chemin ... 

     

     

     

    J6. 13 Septembre, départ du transsibérien

    Une fois à ma place, alors que je prends des photos (inutiles) du dehors, le coloc militaire me met un grand drapeau devant l'appareil, il est mort de rire, je dois prendre son drapeau (qui n'est pas celui de la Russie) en photo, soit. Et puis là c'est parti, ils ont du constater que j'avais une langue et que je n'étais pas une autiste perdue en Russie en me voyant faire connaissance avec les belges puisqu'à partir de ce moment là, mes colocs me sollicitent non stop. J'ai plus une minute à moi ! On communique comme on peut, ce qui donne pas mal de fous rires, mais on se parle !

     

    Le militaire s'appelle Serguei (original, ils s'appellent tous comme ça en Russie) et n'est pas du tout militaire, c'est juste son survet' qui est aux couleurs de l'armée, il voyage avec Marsha (qui se déride un peu!). Ils se sont mariés y a quelques mois et ont 25 et 27 ans. La dame s'appelle Lydia, et la vieille dame, Natacha. Je leur explique mon projet de tour du monde en leur montrant une carte, Lydia voit ça d'un mauvais oeil et ne comprend pas pourquoi faire une chose pareil, Marsha me prend pour une folle, Serguei (qui se prend pour un warrior parce qu'il a marché 2 semaines dans la montagnes) est perplexe et trouve ça cool, quand à Natacha, elle répète en russe un mot que je n'ai compris que plus tard : Герой ! Герой ! me répète-t-elle en me tapant sur l'épaule et en riant. Ca veut dire héros. Je commence à bien l'aimer cette petite dame.

    L'ambiance dans notre coin de wagon devient vraiment festive, on rigole, on se raconte nos vies. Natacha et Sergeï sont deux personnages excellents. Elle, parle fort, semble donner son avis sur tout et s'occupe de tout et de tous, elle n'arrête pas une minute de se lever et de se rasseoir (pourtant elle est plus toute jeune!), aller voir les gens (surtout moi !!), montrer son journal, rentrer dans des débats où son avis semble particulièrment tranché et pas toujours partagé, elle se marre toute seule, se mèle des conversations des autres... ! Lui, parle fort (aussi) et me lâche pas ! Je pense que tout le wagon est au courrant de tout ce qui se passe dans notre coin !



                                                            J6. 13 Septembre, départ du transsibérien

            Et voilà, en exclusivité, la joyeuse famille, mes coloc transsibériens. Vous reconnaitrez évidemment Lydia, Marcha, Natacha et Sergueï

     


    Quand je dis que Sergueï me lache pas c'est pas une expression, d'abord il me montre qu'il parle français : éléphant , bonjour , canard  et puis il me demande d'autres mots, je lui apprend à dire bonjour, poisson (ça sert à rien mais c'était dans une "discussion" sur la pêche, il imitait le poisson pour faire comprendre qu'ils avaient pêché avec Marcha pendant leurs vacances) et d'autres mots. Il me parle de Napoléon, de la religion orthodoxe, il est très croyant, et il a l'air à fond dans l'Histoire russe et parle du Tsar Nicolas II très souvent, il semble beaucoup l'aimer et j'apprends que le grand drapeau qu'il trimballe c'est l'emblème de la monarchie avec le blason du Tsar.

    Après j'ai droit à une véritable leçon d'échec. Il veut jouer mais Marcha n'a pas l'air emballée alors que moi il me laisse pas trop le choix, il sort le jeu et installe les pions ! Ouais mais je sais pas jouer !!! Je lui fais signe que non, je peux pas alors il me donne un vrai cours !! Vous avez déjà essayé de jouer aux échecs ? Avec quelqu'un qui maitrise parce que c'es le sport national ? et le tout ... en russe ??? Et bah, il fallait voir ! Il était à fond, très patient et motivé. Dabord on fait une partie avec chaque pion tout seul, juste pour montrer les déplacements, puis c'est parti. Je fais des trucs au pif, je comprends rien, c'est pas grave.

    Nos parties d'échecs ressemblent plus à des gamins qui jouent à la gueguerre avec des bruits de mitrailleuse,  des "help", des attaques ... ça donne une discussion assez suréaliste : Niet. help help dchar !  me dit-il quand je fais un truc qui protége pas mon roi (parce que tsar en russe, on dit dchar), je savais même pas qu'il fallait le protéger... Halte, stop ! : quand sa tour m'empêche de passer. Kinn, kinn ! veut dire "attention à ta reine", quand il me fait signe de réfléchir, ça veut dire que je fais une connerie et quand il fait mine d'être étonné, c'est que j'ai fait un truc bien (c'est des coups de chance mais je dis good professor et il a l'air content). War, tatatatatatata, attack veut dire tu dois bouger ton cavalier, il doit attaquer. Vin' veut dire : j'ai gagné. Il a gagné trois fois. On a fait trois parties. Y a un truc que j'ai pas compris (encore moins que le reste) : il appelle certains pions "éléphant" ... bizarre.


    Pendant ce temps, Lydia et Natacha ont mangé, cette fois Natacha accepte la Vodka que lui tend Lydia, elles sortent des milliers de trucs sur la table. Après les échecs, c'est au tour de Marcha et Sergueï, ils sont tous adorables et me propose de tout (2ème tentative pour la vodka). Moi j'ai pas faim, la partie d'échecs dans le train à l'envers (et oui, déjà dans le bon sens ça aurait été violent) a été très très dur et je commence à être bien malade. Du coup, ils semblent tous s'inquiéter, me tendent à manger, me demande si je vais manger et si j'ai ce qu'il faut ... mais je n'arrive pas à leur faire comprendre que si, mais je mangerai juste un peu plus tard. 

    Du coup, un moment après quand je sors mon repas, les voilà tous rassurés... Evidement, je n'ai pas le temps de me lever que Sergueï m'arrache mon paquet de nouilles des mains et traverse le wagon pour aller mettre de l'eau chaude dedans.  ça, je peux le faire tu sais.... Du coup, je le suis et il me laisse pas préparer mon repas, "Sergueï , cook. " : ironiquement, face à des nouilles lyophilisées où il ne reste que de l'eau et un sachet de sauce en poudre à verser, il me dit qu'il est très bon cuisinier. 

    J6. 13 Septembre, départ du transsibérien

    Quand je mange, évidement, on ne me laisse toujours pas tranquille mais ils sont trop gentils ! Lydia me repropose de la vodka, Natacha me parle en russe, Sergueï me balance du saucisson et du pain dans mes nouilles, Marcha me fait mine que je peux me rebeller... Comme ils m'ont tous proposé des trucs, je leur propose aussi des nouilles, évidemment Lydia, Natacha et Marcha refusent ... pas Sergueï ! Il prend une méga fourchette et me taxe la moitié de mon repas ! Mais ça me fait plaisir parce qu'ils sont tous adorables avec moi et enfin, j'ai quelque chose à offrir. Après ça, le train s'arrête, sur le quai je retrouve Elodie et Bruno et deux autres belges flamandes qui parlent anglais, elles sont très sympa, elles vont faire leurs études à Irkoutsk.




    Séance photo transsibérienne  ou  La vie de Sergueï en 4 tomes

    Quand je remonte dans le train, je me dis que je vais pouvoir regarder un petit film, bouquiner ou aller voir Elodie et Bruno... noooooon, Sergueï est toujours au taquet pour parler, il est vraiment curieux de tout, il veut apprendre, comprendre et partager. Pour mieux m'expliquer leur vacances, il me montre les photos (je découvre que Marcha peut sourire et faire la con). Il ont été au bord de la mer et à la montagne, ils campent et font ça à la routarde. Sergueï, c'est un peu un Macgyver russe, à construire des cabanes avec douches, tables et chaises. Il m'explique qu'il fait aussi des arcs et des flêches, je lui apprends les mots  en français... Du coup, Marcha qui parlait pas jusque là prend part à la "conversation", elle est marrante, loin d'être bête en fait', elle connait deux trois mots d'anglais donc on arrive à communiquer. Et puis, ils me montrent plein de photos de leur familles respectives, de leur mariage en avril dernier, de leur neveu, de leur maison ... C'est génial de voir comment ils vivent, c'est pas très différent de chez nous, surtout qu'ils habitent en ville, et Perm c'est quand même une grande ville plutôt moderne et qui bouge. Au bout d'une heure de photo (je précise que je suis toujours très mal à cause du train puisqu'en plus d'être à l'envers, je peux même pas regarder dehors!) , je crois que c'est fini, les gens se couchent autour de nous, Marcha part discuter avec d'autres gens, mais non ! Moi, j'ai droit aux photos de Sergueï au travail, Sergueï avec ses potes, Sergueï à la montagne ... Ceci dit, les photos me permettent d'apprendre plein de choses que je n'aurais pas pu comprendre autrement.

    Sergeï est, je crois, forgeron. Il est participe à plein de manif, y a des photos où il crie dans un mégaphone, d'autre où il est à côté d'un homme politique local qui prend la parole devant toute une foule et des caméras. Il fait des bras d'honneur devant la statue de Trotski mais ne critique pas Staline, ni Lenine, ni Poutine. Pas parce qu'il se sent censuré, non, c'est le genre à dire ce qu'il pense. Il semble aussi participer à plein de fêtes traditionnelles kazakh (les Kazakhs ne sont pas qu'au Kazakhstan, il y en a beaucoup en Russie, Mongolie et Chine), je crois qu'il est kazakh, il semble très attaché à cette culture. Sur plein de photos, il est en costume traditionnel et fait des espèces de cérémonies ou reconstitutions d'évènements historiques kazakhs et russes. 

    Au détour d'une série de photos d'une fête genre interville, je comprends pourquoi Sergueï appelle "éléphants" les pions qui "permettent d'attaquer" : ils font des combats (genre rigolos et un peu concons) ou 4 personnes en portent une 5e en hauteur, sensée faire tomber la 5e personne d'un autre "attelage", qui ressemble effectivement à un éléphant ...

    Il est aussi très branché guerre et guerriers. Il fait mine de trancher la tête à des gens qu'il aime pas. Ah oui, j'ai oublié de préciser, des fois il est un peu flippant le Sergueï, avec moi et toutes les personnes du wagon il est très sympa, il se positionne un peu comme le protecteur de tous, il va nous faire du thé, est très serviable, vraiment très gentil. Avec Marcha, ils font vraiment couple de djeuns plutôt marrant, à faire la fête et rigoler. Mais je pense qu'il faut pas l'emmerder. J'ai du mal à distinguer si ses orientations politiques sont genre royauté, extremisme et violence (il me montre plein de croix gammées) ou si c'est royauté, tradition, princes et princesses. J'en conclus que c'est plutôt un très fort attachement aux traditions, à l'Histoire et la culture de son pays et des Kazakhs, qui se retrouvent dans ses engagements politiques et sa passion pour les chevaliers et le tsar Nicolas II (là, c'est plus qu'une passion, c'est très lié à la religion, Nicolas II étant devenu un Saint (ça c'est bien les russes, il massacre un roi et sa famille puis il devient une des icones de la religion orthodoxe du pays!). Je sais que la croix gammée est un vieux symbole important dans l'Hindouisme (puisqu'elle représente Ganesh) et dans beaucoup de cultures et que c'est plus un symbole plein de (bonnes) valeures, mais pour les jeunes russes, je sais pas trop. Il a l'air plutôt ouvert, je préfère penser à ça. ça colle plus avec le personnage. Comme dit Bruno, il a trop regardé Anastacia de Disney !

    (après de nombreuses recherches, j'ai appris par la suite que cette croix était pour les guerriers slaves le symbole du Feu-Protecteur, de la Victoire sur les forces des Ténèbres et de la puissance d’Esprit Guerrier. ça, ça colle très bien au personnage de Sergueï! Elle devient officielle sur les chevrons de la Cavalerie russe du front de Sud-Est en novembre 1919. Tel quel ce symbole reste en Russie jusqu’à 1922 quand l’ URSS a été établie. La croix était présente sur les billets de banque du Gouvernement Temporaire en 1917. Les croquis étaient faits par le dernier empereur de la Russie...  Nicolas II  !!! )

    Au bout de 300 photos, je commence à fatiguer et autant y a des trucs interessants, autant "Serguei et ses potes tirent à "l'arc" pendant 20mn, ça l'est un peu moins... Au bout d'une heure et demi de photos, je compte combien il en fait défiler en me disant qu'il peut pas en avoir 600 non plus... erreur, il en a plus de 4000. Du coup, je surveille plus le compteur qui fait défiler les photos mais la batterie de l'appareil ... La nuit tombe, tout le monde se couche, même Marcha, mais ça continue, il est vraiment content de me montrer sa culture, ce pourquoi il se bat, son métier, ... au bout d'un moment, Marcha l'interpelle : "Sergueï, fout lui la paix, peut être qu'elle veut dormir !"  (je parle pas russe mais le ton et les gestes ne mentent pas !) J'ose rien dire mais souris à l'air compatissant de Marcha. Au bout de 3h30 de photos ... plus de batterie !!! Wouhou ! Oups, Sergueï a l'air déçu et a l'air tout désolé de pas pouvoir continuer... je lui dit que c'est pas grave, que je commence à fatiguer et le remercie beaucoup. Je me rends vraiment compte de la chance que j'ai d'avoir appris tant de choses, et en plus on s'est bien marré.


    Il est tard, je vais me débarbouiller dans les toilettes du wagon (vive les lingettes!!) et je vais me coucher. Natacha, Lydia et Marcha dorment, Sergueï s'attaque au monsieur qui a sa couchette en dessous de la sienne, je crois qu'il pourra pas aller se coucher avant longtemps, monsieur bavard s'est installé !!!

    Alors que je suis installée et en train de m'endormir, Sergueï se remet à brasser à côté, mais qu'est ce qu'il fait encore, faut qu'il comprenne que je peux plus parler, je dors ! Mais aux petits soins jusqu'au bout, il me remet  la couverture qui était tombée : "il fait froid dans le train la nuit...", bonne nuit, merci ... 

    Là dessus, je m'endors toute bien installée, c'est très confortable. Je viens de passer une des journées les plus mémorables de mon voyage, et même si je suis partie depuis moins d'une semaine, c'est une certitude.



    La rencontre du jour : vous vous demandez encore !?!

    La chanson du jour : 

                                                                                                      parce que je comprends rien mais j'aime bien...

     



  • Commentaires

    1
    Ton fan
    Jeudi 27 Septembre 2012 à 20:34

    C'est cool Mouche, c'est trés interessant et bien fait, y'a juste des p'tites photos qu'on a du mal à ouvrir complètement ou à télécharger. Ton fan

    2
    babsroundtheworld Profil de babsroundtheworld
    Samedi 10 Novembre 2012 à 17:46

    Merki ! Pour les photos, normalement les seules qu'on peut pas ouvrir en grand sont  celles des gens à qui j'ai pas demandé l'autorisation et que ça m'embête de mettre, si y en a d'autres, n'hésite pas à me le dire !! gros bigoux !

    3
    Le grand arc
    Mardi 20 Novembre 2012 à 14:53

    coucou !


    en direct live du grand arc on a un petit temps mort donc on te fais de gros bisous (Ketty, Julia, et moi NAJET ) ! on a bien recu ta carte magnifique merci ! toute les filles de l'internat demande aprés toi elle pense fort a toi en tout cas !


    ON VEUT PLUS DE PHOTO ! et amuse toi bien !


    GROS BISOUS !


    ^ps : et oui on est toujours sur le terrain ! mdr

    4
    babsroundtheworld Profil de babsroundtheworld
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 16:55

    Yeaaaaah, comment ça fait plaisir d'avoir de vos news ici ! Et bah je vous fais plein de bisous à tous et pense bien à vous ! Spéciale dédicace à Najet, Julia et Ketty, vive pronote ! et des bisous aux ptiotes de l'internat, n'oubliez pas d'éteindre vos lumières !!!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :